Votre panier : 0,00 €

Coffresdor : Nos coffres fort respectent tous les normes en vigueur

Certification Européenne de nos coffres fort 


 

Les normes et niveaux de sécurité contre le vol de nos coffres fort:

Les Coffres forts ont été évalués et ont obtenu une certification par les institutions reconnues dans toute l'Europe,  telles
que VdS Schadenverhütung GmbH ou Association européenne de systèmes de sécurité (ESSA) e. V. et  le laboratoire Français  CNPP (A2P)
Les normes (qui régissent les propriétés de protection contre les cambriolages de coffres forts) les plus reconnues, sont EN 1143-1 et EN 14450.

Qualités de résistance selon la norme EN 1143-1 et 1143-2

Les Normes EN 1143-1 et EN 1143-2 concernant les (coffres forts ,  chambres fortes et coffres de dépôt) attestent de la sécurité contre les cambriolages.

Norme CE de nos coffres fort


Les certificats sont attribués sur la base de tests complets réalisés avec une variété d'outils mécaniques et thermiques Seuls les coffres forts,
chambres fortes ou coffre de dépôt, qui ont passé ces tests rigoureux reçoivent une plaque de certification

 

Les niveaux de sécurité selon la norme EN 14450

La norme EN 14450 atteste de la sécurité contre les cambriolages également aux moyens de tests. Une distinction est faite
entre les niveaux de sécurité S 1 et S 2. Les exigences de sécurité de cette norme sont inférieurs à ceux de la norme EN 1143-1.

Valeurs assurables pour les coffres-forts homologués :

Classe 0 :...............8 000 € Classe 1 :.............25 000 € Classe 2 :.............35 000 €
Classe 3 :.............55 000 € Classe 4 :...........110 000 € Classe 5 :...........200 000 €
Carte A2P

« A2P, la certification de confiance : pour les équipements de protection qui, par leur fiabilité et leur résistance apportent une
sécurité renforcée. »

Normes VDMA 24992

Un coffre-fort en acier respecte un niveau de sécurité A ou B selon VDMA 24992 quand il répond à toutes les exigences de
 construction pertinentes  spécifiées dans la norme VDMA 24992. Pour plus d'informations, (voir http://www.ecb-s.com/)
Par ailleurs, la classe de résistance et le niveau de  sécurité d'un coffre-fort sont importants pour déterminer la valeur assurable
 de son contenu.

Les normes et niveaux de sécurité contre le feu :

Un coffre-fort ignifuge

selon la norme EN 1047-1, protège votre contenu du feu, la fumée et de l'eau par aspersion pendant 60, 90 ou 120 minutes. 
Nos produits doivent passer de très rigoureux essais d'incendie à l'Institut d'essai des matériaux à l'Université de
 Braunschweig (MPA).
 Pour l'essai, le coffre-fort ou l’armoire, est chauffé à une température de 1 090 ° C pendant 60, 90 ou 120 minutes, puis subit
 une chute de 9,15 m  sur un lit de gravier ou de pierre concassée ; Cel qui équivaut à une chute d'un immeuble de trois étages.

Selon la norme EN 15659 (armoires et coffres ignifuges légers):
Les documents et les objets de valeur sont protégés de la chaleur pour un temps d'exposition de 30 ou 60 minutes (LFS 30 P ou LFS 60 P).
 Par contre, les exigences de ces deux classes d'incendie se trouvent en dessous S 60 P selon la norme EN 1047-1.

Les Tests feu :

Un essai au feu est réalisée sur un

coffre-fort

pour déterminer le degré de résistance. Comme pour les tests qui sont effectués pour évaluer
 la résistance à l’effraction d’ un coffre-fort, des essais d'incendie sont également réalisés selon des critères fixes.

Des critères uniformes à travers l'Europe

L’ Euro-normes EN 1047-1 (essai au feu pour les coffres fort ou armoires fortes)

Le test Braunschweig

Le test dit de Braunschweig est le test le plus rigoureux et le plus reconnu mondialement. Ce test d'incendie se compose de deux parties:
Dans la première partie de l'essai de résistance au feu, le coffre-fort est chauffé à une température de 1 090 ° C pendant une durée d'environ
une à deux heures. Pendant ce temps, la température à l’intérieur du coffre-fort ne doit pas dépasser 150° C pour la protection des documents
 papier  et 30° C pour la protection des supports magnétiques.

Endurance choc thermique

Dans la deuxième partie, le coffre-fort est chauffé jusqu'à une température d'environ 1090 ° C pendant une durée de 30 minutes et subit une chute
 de 9,15 mètres  simulant ainsi la chute d’un immeuble de 3 étages lors d’un incendie.

Endurance feu et chute

Par la suite, le coffre-fort est à nouveau chauffé jusqu'à une température de 840 ° C puis on le laisse refroidirc’est à ce moment que,
 la tolérance à la température est  de150 ° C maxi pour les documents papier ou 30 ° C maxi pour les disquettes ou autres supports de
 données électroniques.

Normes européennes contre le feu selon les supports (papier/ magnétique)

Une fois le coffre-fort a passé l'épreuve du feu, il reçoit la norme respective de résistance au feu.
S 60 P résistance1 heure au feu pour documents papier
S 120 P résistance 2 heures au feu pour documents papier,
S 60 DIS résistance1 heure au feu pour support magnétiques
S 120 DIS DIS résistance 2 heure au feu pour support magnétiques.

Comparatif normes EN, UL et NT

Les produits homologués

Aujourd’hui, au niveau mondial, le marché se décompose en deux types d’offres : les produits certifiés et les autres.

Les produits non homologués sont difficilement évaluables quant à leur véritable résistance au feu et en cas d’incendie.
 Ils n’assurent aucune protection valable  des supports.

On distingue trois grandes catégories de produits homologués.
- Les produits certifiés conformes à la norme EN 1047-1 (Européenne)
- Les produits certifiés conformes à la norme UL 72 (Américaine, Underwriters laboratories)
- Les produits certifiés conformes à la norme NT Fire (Suédoise, Nordtest Method)

Les produits ignifuges Hartmann Tresore sont certifiés conformes à la norme Européenne EN 1047-1, la plus exigeante
 du marché.

Les essais de résistance au feu

Ce qu'il faut savoir !
Test EN :

Mesure des températures pendant la période de chauffe.
(10 Thermocouples 5 en l’air, à 25mm des angles intérieurs en partiehaute, & 5 en contact).

Mesure des températures pendant le refroidissement.
Le produit reste dans le four pendant minimum 1 heure (test60) ou 12 heures (test120) après arrêt des Brûleurs.

L’hygrométrie est mesurée pour les tests DIS (85%).

Test UL :

Mesure des températures pendant la période de chauffe.
(5 Thermocouples en l’air à 25mm des parois 1 angle).

Refroidissement contrôlé pendant minimum 4 heures après arrêt des brûleurs.

L’hygrométrie est mesurée pour les tests 125 (80%).

Test NT :

Mesure des températures pendant la période de chauffe.
(5 Thermocouples 5 en l’air, à 25mm de la paroi au milieu du produit à 20mm de la porte).

Le refroidissement n'est pas contrôlé

L’hygrométrie n'est pas mesurée même pour les tests "Disquette".

Endurance choc thermique EN Endurance choc thermique UL Endurance choc thermique NT

Les essais de Choc thermique + impact

Ce qu'il faut savoir !
Test EN : test obligatoire

Le produit subit successivement toutes les étapes, choc+chute (9.15m) + chauffe.

Les Températures sont mesurées par des thermo-labels. Le refroidissement est contrôlé.

Test UL : test optionnel

Si le produit est malgré tout testé, les tests de Choc (appelé explosion) et de Chute (9.15m) sont réalisés séparément.

Les températures ne sont pas mesurées. Seul le papier (magazines, absorbent la chaleur) placé à l’intérieur du produit sera
  contrôlé; il doit être  lisible après le test. Et ce même pour une armoire informatique.

Test NT : pas de test

L’amoire en cas d’effondrement de plancher est susceptible de se fendre. Les armoires ne possèdent pas de socles amortisseurs.

Endurance choc thermique EN Endurance choc thermique UL Endurance choc thermique NT

Les contrôles après tests

Norme EN

- Les produits sont découpés pour vérifier leur conformité aux plans déposés (feu et chute).
- Contrôle de la production deux fois par an par l’ingénieur qui a réalisé les tests pour vérifier la conformité par rapport aux
plans déposés.

Norme UL

- 4 audits par an réalisés par un cabinet d’audit pour vérifier les procédures. Les produits ne sont pas contrôlés.

Norme NT

- Tous les 5 ans, un produit est prélevé et testé à nouveau.
- Un audit est réalisé par l’ingénieur du laboratoire tous les ans.